Dogs – Walking shadows

1

7 mars 2021 par OC


.CRITIQUE/

Ce disque est celui qui « marchera dans l’ombre » dans la discographie du groupe rouennais. A l’aube des années 80 pointant avec leurs dérives sonores et commerciales et avant les années 90 imposant la langue française sur les ondes, les Dogs délivrent un album dans l’urgence… Mais pas que !

Après un premier disque plus « Garage 60 » mais néanmoins sublime, ce brûlot plus « Punk » produit par Lionel Herrmani (Melodies Massacre), signé chez Phonogram, donne le ton de ce qui est propre aux vrais dandys : une liberté de choix et une posture intacte face à des labels toujours plus opportunistes et un parisianisme couru. Malgré l‘évolution musicale liées aux différentes formations, l’âme du groupe restera toujours immuable.

Et l’âme du groupe, c’est le chanteur/guitariste Dominique Laboubée, avec cette voix si reconnaissable et élégante : ce qui fait l’apanage des bons artistes. Être au service « de » et non « se servir de », cet amoureux inconditionnel de la musique restera fidèle à cela toute sa carrière.

Une musique dénuée de toute vulgarité, ce qui est aujourd’hui devenu un tant soit peu rare… Habitant Rouen, je déteste habituellement toute forme de suprématie aveugle localo-locale, mais là je n’ai plus d’argument, je capitule !

Les Dogs m’ont heureusement mordus. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Secret life……

Boy……

Algomania……

Walking shadows……


Voilà un disque qui résume l’incompatibilité des choix de carrière des Dogs avec le show-business français : pour leur deuxième album, ils auraient eu beau jeu d’assurer la continuité avec le précédent, tout en glissant un petit tube en français pour passer à la radio. Au lieu de ça, ils balancent un brûlot stoogien dans un mainstream français qui commence à peine à s’habituer aux Stones et à AC/DC, et seulement par le biais des coqueluches de l’époque, Téléphone et Trust… Résultat, les Dogs se font virer de chez Philips après cet album.
Le morceau d’ouverture ne déparerait pas sur un disque des Thugs (qui revendiquent d’ailleurs l’influence des Dogs) : un bon gros riff de guitare saturée, des bons gros break de batterie et une ligne de basse puissante, linéaire et mélodique. A l’arrière-plan, un harmonica noyé dans la réverbe fait des apparitions intermittentes, annonçant les premiers tubes d’un autre groupe emblématique du rock français, à l’époque en gestation dans un lycée de Bordeaux…
Quelques morceaux ont un tempo plus modéré, mais c’est clairement l’album le plus énervé et le plus crasseux du groupe. Dominique Laboubée lui-même a dit de ce disque : « En fait, c’est celui-là que nous aurions dû appeler Different ». Il faut dire que pour l’enregistrer, nos trois rouennais se sont expatriés à Rennes, dans le studio dans lequel Jean-Pierre Boyer vient d’enregistrer le premier album des mythiques Marquis de Sade et immortalisera plus tard les premiers efforts d’Étienne Daho. Pas vraiment l’univers musical qu’on attacherait aux Dogs…
Mais même si ce disque sonne un peu bizarre au sein de leur discographie et qu’il met moins en valeur les qualités d’arrangeur de Dominique Laboubée, il contient un bon paquet de riffs à vous faire dresser les poils de bras (Algomania, Underworld notamment). Surtout, il apparaît aujourd’hui comme l’un des actes fondateurs du noisy-rock français. Xsilent

————————–

1 Secret Life 4:24
2 Boy 3:20
3 Algomania 2:51
4 Walking Shadow 4:16
5 The Disfigured 3:57
6 Underworld 4:06
7 ’79 (I’ve Lost My Mind In…) 2:34
8 Skin On Skin 3:35
9 Anna Jane 4:50
10 Evil Heart 5:07

Une réflexion sur “Dogs – Walking shadows

  1. Lattlay Fottfoy dit :

    Marie-France Garaud disait à peu très la même chose sur la notion de se servir ou servir : « Le pouvoir ne se partage pas, on le sert ». Félicitations pour la touche d’humour. Shalom

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 122 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

24 octobre 2021
13 heures restantes.

Archives

Commentaires récents

OC dans Patrick Coutin – Co…
Bogosse76 dans Patrick Coutin – Co…
Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…

sur téléphone

Stats

  • 34 429 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2021
%d blogueurs aiment cette page :