Comateens – Comateens


MI0001466055

  • CRITIQUE/

La période des années 80 commencent ! Avec l’individualisation de la société et tout ce qui suit… Certains la détestent, moi je n’ai pas eu le choix, c’était le temps de mon adolescence…

Ce groupe de New-yorkais enregistre ici son 1er album. Le décor est planté dès « Ghost » le premier morceau, aux guitares funkisantes, aux sons de korg, et de boites à rythmes primaires. La voix de Lyn Byrd nous captive immédiatement.

Dans cet opus, nous pouvons retrouver des reprises : le tube « Summer in the city » des Lovin’ spoonful,  « TVC 15 » de David Bowie (ci-dessous). Ce disque, en même temps fragile et novateur,  fait la symbiose parfaite de la musique électronique et des sixties, mais malheureusement l’esthétique un peu froide du concept n’apportera injustement qu’une faible résonance à sa sortie. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Ghost……

Summer in the city……

One by one……

TVC 15……

http://www.comateens.com/

————————–

Comateens se forme a New York en 1978, sous la forme du duo Nic North (basse et chant) et Ramona Jan (née Janquino, guitare). Ils sont rapidement rejoints parLyn Byrd (claviers et chant), avant que Jan ne cède sa place à Oliver North en 1980.

Le trio se distingue par un son sixties remis au goût du jour par les synthétiseurs et autres boîtes à rythmes. La presse rock encense leur concept « ice machine », sorte de techno-pop funkisante avant-gardiste. Hélas, le succès demeure confidentiel.

Après le single « Coolchick » /« Dangerzone » à l’automne 1979, un premier hit apparaît : « Late Night City », repris en 1981 sur le premier album éponyme. Celui-ci connaît un succés relatif. Il contient aussi la reprise du hit sixties « Summer in the City » de The lovin’ Spoonful.

Ensuite, le groupe sort deux albums : le précurseur Pictures On a String (1983) proposant un rock rétro-futuriste, des hits (« Get Off My Case » « The Late Mistake ») et une reprise du spectorien «Uptown» (Mann-Weil) ; et Deal With It (1984), plus orienté dance (« Don’t Come Back »), sans renier l’impulsion énergique du trio, amené à se séparer en 1985.

Le guitariste Olivier North décède d’un souffle au coeur en juin 1987.  Music story.

————————–

01. Ghosts
02. Keep the Pace
03. Overseas
04. Late Night City
05. Summer in the City
06. Cool Chick
07. One by One
08. Strangler
09. All Always
10. TVC 15
11. Raceway

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s