Beatles – Abbey Road


  • CRITIQUE/

Pourquoi ce disque plutôt qu’un autre Beatles ? C’est d’abord un des fondements de ma culture musicale et parce qu’il contient 2 de mes titres favoris : « Something » et « Because ». C’est aussi la dernière session enregistrée du groupe et l’avènement de Georges Harisson avec « Here come the sun » et « Something ».

Mais c’est surtout le pot pourri de morceaux inachevés de la face B qui font de ce rafistolage un exercice de style transcendant, jubilatoire, qui vient clôturer un album magistral, et certainement pas  inabouti. C’est la fin, et ils le savent…

Car quand arrive le morceau « The end » repris en chœur « and in the end, the love you take is equal to the love you make » (« et à la fin, l’amour que tu prends est égal à l’amour que tu fais »), vient se clôre à jamais l’histoire du groupe mythique.

C’est donc fini, ou presque, car le premier morceau fantôme de l’histoire du rock « Her majesty » arrive… créativité incessante ! George Martin dira que tout le monde s’est donné à fond dans cet ultime projet.

Ce disque est la synthèse de l’univers des Beatles, tant par l’univers mélodique que par leur apport à la musique aussi bien pop que rock.

Un disque aux mille facettes, d’une richesse incommensurable… Her majesty’s a pretty nice girl… Ocollus

Cliquez sur le titre pour écouter (ci-dessous)

Oh darling……


I want you……

The end……

————————–

Abbey Road est le onzième album original publié par les Beatles, paru le 26 septembre 1969 au Royaume-Uni, et le 1er octobre aux États-Unis. Bien que sa sortie précède celle de Let It Be, paru en mai 1970, il est le dernier album enregistré par les Fab Four. Le 20 août 1969, les quatre Beatles sont réunis pour la toute dernière fois en studio et, vers la fin de septembre, au moment où le disque paraît, John Lennon met fin au groupe en lui annonçant son départ définitif. La séparation des Beatles n’est toutefois officialisée qu’en avril 1970.

Après l’échec des sessions du projet Get Back en janvier 1969, Paul McCartney, au nom de tout le groupe, contacte le producteur George Martin pour lui proposer d’enregistrer un album « comme avant ». Après quelques enregistrements effectués entre février et mai 1969, les quatre Beatles se réunissent une dernière fois aux studios EMI de Londres (qui seront renommés plus tard les studios Abbey Road), en juillet et août 1969, pour mettre en boîte une collection de chansons dont la plupart avaient été composées, répétées et/ou enregistrées sous forme de démos à l’époque de l’album blanc et du projet Get Back, toutes retravaillées pour l’occasion.

Abbey Road se distingue avec un medley d’un quart d’heure, présentant huit chansons plus ou moins complètes qui s’enchaînent les unes après les autres, sur sa seconde face. L’album confirme également le talent d’auteur-compositeur du guitariste George Harrison, qui propose deux de ses plus fameuses compositions avec les Beatles, et popularise l’utilisation du synthétiseur (en l’occurrence un Moog) dans le rock. La pochette du disque reste une des plus célèbres de l’histoire de la musique, représentant les Beatles traversant un passage piéton au croisement de Grove End Road et Abbey Road, face aux studios où ils ont enregistré presque toutes leurs chansons depuis 1962.

Cité comme un album particulièrement bien produit et remarquablement construit, un des plus influents aussi, à commencer par sa pochette, Abbey Road est un immense succès commercial, avec 30 millions d’exemplaires vendus dans le monde, soit la deuxième meilleure vente du groupe après Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band. Quarante ans après sa sortie, la popularité d’Abbey Road ne se dément pas, puisque c’est cet album qui devance toutes les œuvres du groupe au sommet des hit-parades à travers la planète à l’occasion de la réédition de tout le catalogue remasterisé en septembre 2009. Wikipédia.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbey_Road_(album)

————————–

1. Come Together 4:20
2. Something 3:02
3. Maxwell’s Silver Hammer 3:27
4. Oh! Darling 3:26
5. Octopus’s Garden 2:51
6. I Want You (She’s So Heavy)7:47
7. Here Comes the Sun 3:05
8. Because 2:45
9. You Never Give Me Your Money 4:02
10. Sun King 2:25
11. Mean Mr. Mustard 1:06
12. Polythene Pam 1:12
13. She Came In Through the Bathroom Window 1:58
14. Golden Slumbers 1:31
15. Carry That Weight 1:36
16. The End 2:05
17. Her Majesty (morceau caché)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s