Scrapper Blackwell – Bad Liquor Blues


  • CRITIQUE/

Cette compilation réunit les enregistrements de ce guitariste virtuose, pionnier de la guitare blues, qui fit sa carrière en compagnie du pianiste Leroy Carr.

Ils furent l’un des premiers duos célèbres de l’histoire du blues. Scrapper Blackwell arrêta sa carrière à la mort de son duettiste, même si comme beaucoup de bluesmen, un semblant de carrière  ressurgit pour lui dans les années 60.

Ce blues proche du Chicago blues est un blues direct, avec une voix limpide et claire. Avec un nom qui swinguait comme ça, Scrapper Blackwell ne pouvait passer à côté de l’histoire !

Il mourra suite à un cambriolage qui tournera mal en 1962 ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Full….


Installé à Indianapolis, il apprit seul à jouer de la guitare sur des instruments fabriqués par lui-même à l’aide de boîtes de cigare, planches, fils électriques et fut influencé par Blind Lemon Jefferson, mais était aussi confronté au style Piedmont de la côte Est. [L’info concernant Blind Lemon Jefferson vient de quelle source ? B.L. Jefferson ayant principalement œuvré au Texas !]

Scrapper Blackwwell, du début des années 1930, jusqu’en 1935, était connu par sa collaboration avec le pianiste Leroy Carr, cependant il enregistra plusieurs soli entre 1928 et 1935. En 1935, il abandonna la musique à la suite du décès de Leroy Carr pendant plus de 20 ans mais refit surface à la fin des années 1950 et mena une nouvelle carrière. Il mourut dans une tentative de cambriolage le 27 octobre 1962 à Indianapolis.

Scrapper Blackwell était un pionnier de la guitare blues, un génie qui possédait une technique qui faisait pâlir d’envie la plupart de ses pairs. Malheureusement, comme s’il vivait les paroles d’une de ses chansons, sa carrière a pris un coup mortel avec le décès de son partenaire musical Leroy Carr.

Carr et Blackwell ont été le premier duo de blues à connaître le plus de succès et à enregistrer régulièrement des succès sur le circuit des ventes de disques de course. Lorsque Carr est mort d’une maladie liée à l’alcool, les démons similaires de Blackwell l’ont rattrapé et l’ont fait abandonner. Heureusement, de nombreuses incursions en tant qu’artiste solo ont associé ses années avec Carr, comme le montre clairement cette collection colorée de Catfish. Bien que ces disques n’aient jamais été aussi populaires que ses faces les plus célèbres auprès du pianiste, ils offrent une ouverture sans faille sur son incroyable travail.

L’arsenal d’effets de cordes de Blackwell célèbre toute la gamme de son instrument, des graves profonds aux aigus habiles, et des solos presque virtuoses font régulièrement partie de son répertoire. Son chant favorisait un timbre de voix plus aiguisé, bien adapté à la franchise de son jeu de cordes. Les 21 titres contenus ici couvrent toute la gamme de ses talents, de l’énigmatique hokum de « Be-Da-Da-Bum » au feu d’artifice purement instrumental du « D Blues ». Plusieurs des morceaux mettent également en scène Blackwell au piano, un instrument qu’il n’avait aucune raison de jouer sur ses enregistrements les plus populaires, mais dont il se montre tout de même habile.

Un bonus supplémentaire est le son relativement clair des transferts, tirés des acétates originaux de Vocalion, Varsity et Champion. Pratiquement toutes les nombreuses et agiles tournures de phrases de Blackwell sont audibles dans le mixage qui en résulte. Qu’il ait été un artiste plus talentueux que son partenaire Carr est discutable, ce qui importe le plus est la musique qu’ils ont faite ensemble et séparément. Catfish a rendu un grand service aux amateurs de blues en compilant cette facette importante du duo et de l’héritage de Blackwell. ALLABOUTJAZZ

————————–

Kokomo Blues/ Penal Farm Blues/ Be-Da-Da-Bum/ Back Door Blues/ Morning Mail Blues/ Down South Blues/ D Blues/ Blues That Make Me Cry/ Wayback Blues/ A Blues/ Motherless Boy Blues/ Alley Sally Blues/ Blue Day Blues/ Texas Stomp/ Trouble Blues, pt. 1/ Trouble Blues, pt. 2/ Non Skin Tread/ Hard Time Blues/ My Old Pal Blues/ Bad Liquor Blues/ Rambling Blues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s