Steel Pulse – Handsworth Revolution


  • CRITIQUE/

Avec ce 1er album, le groupe anglo-caribéen Steel Pulse définit lui-même l’esprit du reggae anglais. Ce disque est une plaidoirie contre le racisme venant du ghetto de Birmingham, où ils habitent.

Ce reggae aux arrangements modernes est différent du reggae roots jamaïcain et à la fin des années 70, il détone par ses accents un peu rock (1ères parties de Clash, XTC…) !

Déguisés en membres du Ku Klux Klan sur scène, le groupe, caractérisé par la voix de son leader David Hinds, met un uppercut à la bonne société britannique. Un autre chanteur percussionniste, Michael Riley, partage le chant  (uniquement) sur cet album avant de quitter la formation.

Ce disque reste un grand classique, même si j’ai un petit faible pour leur 2ème album… « Tribute to the martyrs » . Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)


Handsworth Revolution est un album du groupe Steel Pulse publié en 1978 par Island Records, avec du reggae à l’anglaise, très rythm & blues.

C’est un des premiers albums de ce groupe, Steel Pulse, un des pionniers du reggae à l’anglaise, avec Selwyn Nisbett à la batterie et la voix soul de David Hinds. Handsworth est un ghetto caribbéen de Birmingham. L’album contient des titres tels que Ku Klux Klan, Handsworth Revolution, Prodigal Son, Soldiers, Bad Man, Sound Check, ou encore Macka Splaff clôturant l’album. C’est à la fois un hommage au quartier de Handsworth, connu pour être contestataire, et une dénonciation du racisme envers certains immigrés (Ku Klux Klan) et du conservatisme dans la société britannique de la fin des années 1970.

Certains morceaux, dont le premier, sont presque autant influencés par le rock anglais que par la musique reggae de Jamaïque : pas de cuivres, des chœurs masculins, des guitares très présentes, un groove puissant, une batterie au sein d’une rythmique plutôt ska, des mélodies séduisantes, et des paroles inspirées des lyrics jamaïcains. D’autres titres, comme Soldiers ou Sound Check, proposent par contre un reggae rythmiquement bien plus proche de la production jamaïcaine habituelle, mais qui restent anglais au niveau des mélodies et des tonalités. Macka Splaff, qui termine l’album est un ska aux accents funky

L’album se place en neuvième place des charts anglais quelques jours après sa sortie. Suite au succès et à l’intérêt suscité par l’album, le groupe Steel Pulse est retenu pour faire la première partie d’une tournée de Bob Marley à travers l’Europe, ce qui leur confère une notoriété internationale.

Le journal Les Inrocks classait toujours l’album, 20 ans après sa sortie, parmi les indispensables pour le reggae, et notamment le reggae anglais. Wikipedia

————————–

1. Handsworth Revolution 5:24
2.Bad Man 5:39
3.Soldiers 4:41
4.Sound Check 3:31
5.Prodigal Son 5:11
6.Ku Klux Klan 3:44
7.Prediction 5:25
8.Macka Splaff 4:20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s