The Sparks – Kimono my house

Poster un commentaire

9 mai 2021 par OC


.CRITIQUE/

C’est le 3ème album du groupe californien. Les frères Mael décident alors de venir en Angleterre mettre leur « grain de sel » dans la scène Glam Rock britannique en pleine ébulition.

Cet album est aussi l’histoire d’un tube, « This Town Ain’t Big Enough for Both of Us », qui malgré le succès restera numéro 2 dans les charts anglais, détrôné par le « Sugar baby love » des Rubettes.

Ce disque est d’une richesse exceptionnelle, les Sparks dévoilent leur qualité de compositeurs pop, avec des mélodies luxuriantes, cette touche glam rock indéniable… Le tout, enrobé d’un univers baroque omniprésent. (On imagine bien Jacques Higelin s’en inspirant 5 ans plus tard pour son « Champagne pour tout le… »). Nous ne pouvons pas ne pas penser aussi à Roxy Music… Peut-être est-ce une musique trop complexe et intellectuelle pour les punks qui vont poindrent leurs crêtes ?

Un disque riche, iconoclaste et créatif. Flamboyant ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

This Town Ain’t Big Enough for Both of Us……

Amateur hour……

FULL ALBUM

https://my.mail.ru/video/embed/1747797135350311448


Kimono My House est le troisième album du groupe de rock Sparks. Le disque est sorti en mai 1974 et est considéré comme leur percée commerciale.

Histoire
En 1973, avant l’enregistrement de l’album, les frères Ron et Russell Mael avaient accepté une offre pour s’installer au Royaume-Uni afin de participer à la scène glam rock. La formation précédente, composée de Earle Mankey, Jim Mankey et Harley Feinstein, a été remplacée par des musiciens britanniques : Martin Gordon, Adrian Fisher et Norman « Dinky » Diamond ont rejoint le groupe pour jouer respectivement de la basse, de la guitare et de la batterie. Le groupe signe un contrat de disque avec Island Records et enregistre Kimono My House en 1974. Bien que les frères Mael aient voulu que Roy Wood produise l’album, il n’était pas disponible, et Muff Winwood a été engagé à la place. Winwood est resté avec le groupe pour produire l’album suivant, Propaganda, plus tard en 1974.

Titre
Le titre de l’album est une ligne de la chanson de l’album « Hasta Manana Monsieur », et un jeu de mots sur le titre de la chanson « Come On-a My House », rendue célèbre par Rosemary Clooney. Le jeu de mots a cependant un précédent, dans le titre de la piste « Kimona My House » sur l’album A Message from Garcia du guitariste de jazz Dick Garcia en 1956.

Son
Musicalement, Kimono My House représente un changement de son et une concentration de l’écriture des chansons de Ron Mael (désormais auteur principal incontesté). Les deux albums de Sparks avec les frères Mankey avaient été des albums diversifiés qui présentaient un certain nombre de styles différents, comme une reprise de « Do-Re-Mi » de Rodgers et Hammerstein, « Here Comes Bob », qui était interprétée par une petite section de cordes, et « The Louvre », qui mélangeait des paroles en anglais et en français.
Ce nouvel album met en valeur le côté plus pop de l’écriture des frères Mael, qui était auparavant évident dans des chansons comme « Wonder Girl » et « High C ». Maintenant, avec les arrangements stimulants de la nouvelle formation britannique et la production plus simple de Winwood, les chansons sont plus ciblées. L’album s’inscrit dans la popularité actuelle du glam rock – qui domine les hit-parades – et notamment dans le son plus expérimental et électronique de Roxy Music et David Bowie. Sur le plan des paroles, les chansons restent inhabituelles et humoristiques. Le grand nombre de mots remplis de références à la culture pop, de jeux de mots et de contenus sexuels particuliers, chantés souvent en fausset par Russell Mael, distingue les Sparks des autres groupes.

La particularité de leur son, qui allie l’écriture de chansons pop à des paroles complexes, définit le groupe auprès de son public britannique. Le jeu de guitare d’Adrian Fisher et la basse Rickenbacker sonore de Martin Gordon font partie intégrante de ce son. L’apport novateur de musiciens compétents et innovants a constitué une formule réussie qui n’a été maintenue que jusqu’à la tournée qui a suivi la sortie de « Kimono My House ».
La présence physique du groupe a contribué à l’aspect visuel de l’album. Ron et Russell exploitent leur image particulière : la moustache en brosse à dents de Ron, sa garde-robe réservée et son comportement habituellement silencieux sont diamétralement opposés aux longs cheveux bouclés et à la personnalité scénique énergique et flamboyante de son frère cadet. Ensemble, le son et l’apparence du groupe font sensation, produisant ce qui semble être un « succès du jour au lendemain » pour le grand public.
Ce qui ressemble à une ligne de saxophone klaxonnant à la fin de « Equator », est en fait un mellotron joué par Ron Mael ; les chuchotements séduisants du morceau sont délivrés par un Russell Mael survolté.

Artwork
La première de couverture est remarquable car elle ne comporte ni le nom du groupe ni le titre de l’album. Les deux filles photographiées, en kimono, étaient membres d’une compagnie de danse japonaise en tournée en Angleterre en 1974.
En 1980, Michi Hirota (photo de droite) ajoute sa voix à la chanson « It’s No Game » de David Bowie.
La quatrième de couverture comprend le nom du groupe, le titre de l’album, la liste des chansons et des photos des membres du groupe. La pochette intérieure du disque vinyle original était imprimée avec un ensemble complet de paroles de chansons sur un côté et une photographie en noir et blanc des frères Mael, encadrée dans un projecteur, sur le revers.

Sortie
Kimono My House est devenu une sortie populaire, atteignant la 4e place du UK Albums Chart, et a été certifié or par la British Phonographic Industry en septembre 1974. Le single « This Town Ain’t Big Enough for Both of Us » a été un succès surprise et a atteint la 2e place du UK Singles Chart, étant certifié argent en juin 1974. Il a été écarté de la première place par la chanson bubblegum pop « Sugar Baby Love » des Rubettes, qui est restée à la première place pendant quatre semaines. Le deuxième single de la période Island de Sparks, « Amateur Hour », a atteint le top 10 au Royaume-Uni plus tard cet été-là.

En dehors du Royaume-Uni, Kimono My House et ses singles ont eu un impact significatif en Europe, notamment en Allemagne, où les deux singles ont atteint la 12e place. Aux États-Unis, l’album a atteint la 101e place du Billboard 200. Les deux albums du groupe sous le label Bearsville Records ont été salués par la critique mais se sont peu vendus. La seule performance significative dans les hit-parades avait été pour « Wonder Girl », qui avait été un succès régional mineur et s’était glissé dans le bas du classement Cashbox à la 92e place. À la place de « Amateur Hour », « Talent Is an Asset » a été choisi comme deuxième single de l’album aux États-Unis, et le troisième de l’album en Nouvelle-Zélande.

Dans sa critique de Kimono My House pour Rolling Stone en 1974, Gordon Fletcher s’est montré élogieux à l’égard des paroles « fantaisistes » de Ron Mael, qui, selon lui, révélaient « une perspective unique (bien que légèrement déformée) et un sens de l’humour volatile », mais il a trouvé qu’elles avaient tendance à être obscurcies par la production « obscurcissante » de Winwood. Fletcher a également critiqué le chant de Russell Mael sur l’album, le qualifiant de « décevant coup de poignard à la voix intelligible ».
Le chanteur anglais et leader des Smiths, Morrissey, a souvent cité Kimono My House comme l’un de ses albums préférés et a écrit une lettre au NME, à l’âge de 15 ans, pour en vanter les mérites. En 2010, Morrissey l’a inclus dans une liste de ses 13 albums préférés de tous les temps pour The Quietus La chanteuse islandaise Björk a également cité l’album comme l’un de ses préférés de tous les temps. Steve Jones, guitariste et compositeur des Sex Pistols, a également salué l’album, se rappelant qu’en 1974, « Le premier album Be-Bop Deluxe, Axe Victim, et Kimono My House de Sparks ont été deux albums importants pour moi et Cookie [Paul Cook]. Nous nous asseyions dans sa chambre pendant des heures pour les écouter »John Frusciante des Red Hot Chili Peppers a cité le jeu de guitare d’Adrian Fisher sur Kimono My House et sa suite Propaganda comme l’une de ses influences pour l’album By the Way. L’album et a été présenté dans le livre 1001 Albums que vous devez écouter avant de mourir de Robert Dimery. En 2020, l’album a été classé numéro 476 sur la liste des 500 meilleurs albums de tous les temps de Rolling Stone.

Réédition
Kimono My House a été remasterisé et réédité par Island en 1994 et 2006. La première édition par la filiale Island Masters a ajouté les faces B non album « Barbecutie » et « Lost and Found ». La « 21st Century Edition » a ajouté un enregistrement live de « Amateur Hour » enregistré par une formation ultérieure (1975) du groupe et des notes de pochette de Paul Lester, le rédacteur en chef adjoint d’Uncut. Wikipédia

————————–

This Town Ain’t Big Enough for Both of Us – 3:05
Amateur Hour – 3:37
Falling In Love With Myself Again – 3:03
Here In Heaven – 2:48
Thank God It’s Not Christmas – 5:07
Hasta Mañana Monsieur (Russell Mael/Ron Mael) – 3:52
Talent Is An Asset – 3:21
Complaints – 2:50
In My Family (Russell Mael/Ron Mael) – 3:48
Equator – 4:42

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 116 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

20 juin 2021
2 jours restants.

Archives

Commentaires récents

Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…
OC dans TC Matic- Choco
Dreyfus dans TC Matic- Choco

sur téléphone

Stats

  • 32 541 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2021
%d blogueurs aiment cette page :