Booker Ervin – That’s it

Poster un commentaire

16 mai 2021 par OC


.CRITIQUE/

Enregistré avec le pianiste Horace Parlan, voici encore une pépite du label historique Candid. Label créé par Archie Bleyer, écrivain de jazz et militant des droits civiques (dont Nat Hentoff était le directeur), qui tentait de créer un catalogue qui représenterait le jazz de l’époque.

« That’s it ! » est le troisième opus du souffleur texan. Ce disque commence par 2 compositions suivies de 2 superbes reprises : « Ponciana » et « Speak low », jouées dans une urgence qui caractérise toute l’énergie de l’époque. N’oublions pas que Booker Ervin fait ici une incartade à son travail avec Charles Mingus, avec qui il enregistre entre autres la même année « Oh Yeah ».

Ce focus sur la discographie de ce saxophoniste réside sur l’envie de partager cette générosité à toute épreuve avec une narrativité parfois dérangeante et un swing implacable.

Un grand jazzman ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

full album……


Ervin est né à Denison, au Texas, aux États-Unis. Il a appris à jouer du trombone dès son plus jeune âge grâce à son père, qui jouait de cet instrument avec Buddy Tate. Après avoir quitté l’école, Ervin s’est engagé dans l’armée de l’air américaine, stationnée à Okinawa, période pendant laquelle il a appris le saxophone ténor. Après avoir terminé son service en 1953, il a étudié au Berklee College of Music de Boston. Déménageant à Tulsa en 1954, il joue avec le groupe d’Ernie Fields.

Après des séjours à Denver et Pittsburgh, Ervin s’installe à New York au printemps 1958, travaillant d’abord le jour et jouant des jam-sessions la nuit. Ervin travaille ensuite régulièrement avec Charles Mingus de la fin 1958 à 1960, rejoignant diverses formations dirigées par le bassiste à différents moments jusqu’à l’automne 1964, date à laquelle il part pour l’Europe. Au milieu des années 1960, Ervin dirige son propre quartet, enregistrant pour Prestige Records avec, entre autres, l’ancien pianiste associé de Mingus, Jaki Byard, ainsi que le bassiste Richard Davis et Alan Dawson à la batterie.

Ervin a ensuite enregistré pour Blue Note Records et joué avec le pianiste Randy Weston, avec qui il a enregistré entre 1963 et 1966. Weston a déclaré : « Booker Ervin, pour moi, était au même niveau que John Coltrane. C’était un saxophoniste totalement original….. C’était un maître…. African Cookbook », que j’ai composé au début des années 60, porte en partie le nom de Booker car nous (les musiciens) avions l’habitude de l’appeler « Book » et nous disions « Cook, Book ». Parfois, quand il jouait, nous criions : « Cook, Book, cook ». Et la mélodie de « African Cookbook » était basée sur le son de Booker Ervin, un son comme le nord de l’Afrique. Il prenait ces notes et les faisait tisser de façon hypnotique. Donc, en fait, l’African Cookbook a été influencé par Booker Ervin. »

Entre octobre 1964 et l’été 1966, Ervin a travaillé et vécu en Europe, jouant des concerts en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Norvège, en Suède, au Danemark et aux Pays-Bas. Installé à Barcelone, il se produit régulièrement au Jamboree Club de la ville. Il a enregistré et diffusé pendant son séjour à l’étranger, réalisant des albums avec son propre quartet, Dexter Gordon et la chanteuse catalane Nuria Feliu, participant à divers programmes de radio et à plusieurs festivals de jazz, notamment au Festival de jazz de Berlin en 1965, au cours duquel il a réalisé une improvisation de vingt-cinq minutes. Cette performance a été publiée sous le titre « Blues For You » sur l’album Lament For Booker Ervin (Enja Records) en 1977.

Après son retour aux États-Unis à l’été 1966, Ervin dirige ses propres groupes dans des clubs de jazz à travers le pays, et se produit au Newport Jazz Festival (1967) et au Monterey Jazz Festival (1966) avec Randy Weston ; un enregistrement de leur performance a été publié sur CD en 1994. En 1968, il se produit à nouveau dans des clubs et des festivals en Scandinavie, avec le Danish Radio Big Band. Il enregistre à nouveau pour Prestige, mais à la fin de l’année 1966, il signe avec le label de la côte ouest, Pacific Jazz, pour lequel il enregistre deux albums, Structurally Sound et Booker ‘n’ Brass (1967), avant de passer chez Blue Note. Ervin a enregistré deux albums Blue Note sous son propre nom, In Between et Tex Book Tenor, ce dernier n’a pas été édité de son vivant. Il a d’abord été publié dans les années 1970 dans le cadre d’un double album partagé avec des enregistrements (sur lesquels Ervin figure) réalisés sous la direction d’Horace Parlan (Back from the Gig). En 2005, Blue Note a publié un CD unique de Tex Book Tenor dans sa série Connoisseur en édition limitée.

Sa dernière apparition enregistrée a eu lieu en janvier 1969, lorsqu’il a participé à un autre album Prestige dirigé par le multi-instrumentiste adolescent Eric Kloss.

Ervin est mort d’une maladie rénale à New York en 1970, à l’âge de 39 ans. La plupart des comptes rendus biographiques de la mort d’Ervin donnent une date incorrecte. Sa pierre tombale dans le cimetière national, à East Farmingdale, New York, indique clairement la date du 31 août 1970.

En 2017, Ervin a fait l’objet d’une mini-biographie écrite par le saxophoniste et auteur anglais Simon Spillett, publiée dans le cadre d’une anthologie intitulée The Good Book (Acrobat Records). All music

————————–

“Mojo” – 7:57
“Uranus” – 4:32
“Poinciana” (Buddy Bernier, Nat Simon) – 8:04
“Speak Low” (Ogden Nash, Kurt Weill) – 7:12
“Booker’s Blues” – 10:59
“Boo” – 4:32
Recorded at Nola Penthouse Studios in New York City on January 6, 1961.

Personnel:
Booker Ervin – tenor saxophone
Horace Parlan – piano
George Tucker – bass
Al Harewood – drums

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 120 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

12 septembre 2021
Le grand jour est arrivé.

Archives

Commentaires récents

OC dans Patrick Coutin – Co…
Bogosse76 dans Patrick Coutin – Co…
Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…

sur téléphone

Stats

  • 34 022 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2021
%d blogueurs aiment cette page :