Junior Wells – It’s my life baby

Poster un commentaire

18 décembre 2022 par OC


 .CRITIQUE/

Après avoir enregistré Hoodoo man blues« , la merveille du Chicago blues avec Buddy Guy, Junior Wells sort ce disque où l’enregistrement studio se mêle au live, dans la foulée.

Loin de l’énergie, du son et de la créativité du chef d’œuvre précédent, « Its my life baby » reste un excellent disque de blues, avec toujours le compère de jeu Buddy Guy à la guitare. L’album précédent détonait par des défauts qui en faisait des atouts, comme une urgence indéniable et une saturation naturelle. Ici le son est un peu plus pépère, un peu plus jazzy.
Mais la magie autour de la voix et de l’harmonica de Junior Wells opère toujours aussi bien et reste un exemple pour beaucoup de groupes de rock à suivre... Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

full album……

Amos Blackmore Wells dit Junior Wells, est un chanteur et harmoniciste de blues américain, né à Memphis, Tennessee, le 9 décembre 1934 et décédé à Chicago, Illinois, le 15 janvier 1998. Junior Wells succombe à un cancer du système lymphatique à l’âge de 63 ans. Il est inhumé au cimetière de Oak Woods à Chicago.

Grande figure du blues de Chicago, il a influencé des générations de musiciens de blues et de rock and roll, notamment les Rolling Stones. Il a joué avec l’orchestre de Muddy Waters et s’est produit aux côtés de vedettes du rock, telles Carlos Santana et Van Morrison. Wikipedia

Bien que It’s My Life, Baby ! soit un blues électrique Chicago décent du milieu des années 60, venant si peu de temps après le classique Hoodoo Man Blues de Junior Wells en 1965 – l’un des plus grands albums de blues de tous les temps – il a été quelque peu déçu. Le principal bras droit de Wells pour Hoodoo Man Blues, le guitariste Buddy Guy, était toujours à bord pour ces enregistrements, mais les arrangements du groupe n’étaient pas aussi serrés. Plus important encore, le matériel n’était pas aussi bon ou innovant, donnant beaucoup plus de poids au blues lent avec des progressions standard, et relativement peu d’attention aux influences funk-soul-latines qui avaient fourni plusieurs des meilleurs moments de Hoodoo Man Blues. Enfin, la décision de mélanger des enregistrements en studio avec des morceaux live (enregistrés au Pepper’s Lounge de Chicago) peut être remise en question, car elle confère au disque une certaine incohérence, d’autant plus que des groupes différents ont été utilisés en live et en studio. Pris sur le vif, cependant, il est tout à fait respectable, faisant parfois monter l’énergie pour un rebondissement contagieux. « Country Girl », par exemple, contraste avec les morceaux lents relativement endormis ; « Shake It Baby » fait revivre le sentiment soul des sessions Hoodoo Man Blues ; et « (I Got A) Stomach Ache » est funky d’une manière stupide mais amusante. —Richie Unterberger. Allmusic

                ————————–
1 It’s My Life, Baby 04:22

2 It’s So Sad to Be Lonely 04:22

3 Country Girl 03:19

4 You Lied to Me 03:30

5 Stormy Monday Blues 04:24

6 Shake It Baby 03:38

7 Checking on My Baby 03:07

8 Early in the Morning 04:23

9 (I Got A) Stomach Ache 03:26

10 Look How Baby 05:33

11 Slow, Slow 05:22

12 Everything’s Going to Be Alright 03:03

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 148 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

29 janvier 2023
Le grand jour est arrivé.

Archives

sur téléphone

Stats

  • 43 141 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2023
%d blogueurs aiment cette page :