Mano Solo – La marmaille nue


mano-solo-1_409403

  • CRITIQUE/

« Accroche toi bonhomme… Lâche rien, dans les vents les tempêtes, garde le cap, garde ton cap ». « Déchire cette eau à grand coup d’hélice ». « Au bout, ta victoire, ou pas ». « Ta victoire est si vaine, qu’elle ne peut qu’être vaine ».

Voilà comment commence le 1er disque du fils du dessinateur Cabu, Mano Solo. Cet album résonne encore aujourd’hui avec la même force qu’au début des années 90, certains lui reprocheront peut-être le coté trop « franchouillard », limite musique « punk à chien » mais cet album ne s’arrête pas là.

Séropositif, Mano Solo fait cet album comme si c’était le dernier, dans une urgence avérée, où sa voix, son énergie et ses textes viennent nous toucher direct aux tripes, sans fioriture ; ceci atténué par des mélodies et des arrangements superbes.

Ce cri du cœur sur fond d’accordéon retentit toujours comme le bruit d’un claquement de fouet dans le silence. Un disque sombre, qui sonne juste, qu’on adore (ou déteste). Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

La barre est dure ……

Je marche seul ……

Au creux de ton bras ……

Trop de silence ……

————————–

Le premier disque d’un aristo du pavé, qui scande dans ses goualantes la solitude, le sida, l’alcool, l’amour.

C’est un aristo du pavé, qui scande dans ses goualantes la solitude, le sida, l’alcool, l’amour. Brel tend l’oreille, car «Jeff» veille. La rime pleure, mais le cafard s’efface sous les bandonéons, violoncelles, clarinettes. Ainsi débarque en solo Mano, un ancien des Chihuahua, un naufragé de trente années, qui imprime ses tourments à sa guitare et à sa voix éraillée. Mano Solo, fils d’artiste et de «duducheries», nourri aux rires et délires de Tati, Reiser, Higelin. Un jour, Cavanna le traite de «voyou désuet». Mano l’ado, Mano déjà solo, brise son mauvais tempo pour le dessin, la peinture et expose jusqu’à New York. Avant ce premier album, La Marmaille nue (par référence à Blaise Cendrars) qui traque Paname, avec un «Sacré coeur gros comme ça», écorché, dru. Il dit: «J’ai sauté dans la musique. Une arche ouverte à enfoncer.» Et remercie, sur la pochette illustrée par lui de dessins rongés par la vie, «le Picon, les regards, les sourires et les mains sur ma peau…» L’express.

                                                              ———————————-

Mano Solo sort La Marmaille Nue en 1993. C’est son premier album. On y découvre une force, une essence vitale. La voix de Mano porte chacune de ses chansons au-delà du désespoir, une lueur jaillissant du noir le plus profond, une terrible rage d’être, tout simplement d’être, devant les hommes, devant la vie, devant la mort, être.

On y croise le Paris bohème, le Paris de la rue, des bars, aux limites de la crasse, le Paris romantique, quand même, le Paris vivant, debout, tout ça porté par cette voix puissante et sincère, des tripes et du coeur.

Vendu à plus de 100 000 exemplaires, cet album marque ceux qui l’écoutent d’une empreinte profonde, un tatouage au fer rouge qui se remet à bruler dès que se reprennent en coeur, le temps d’une soirée, d’une nuit, ces magnifiques couplets. Une guitare suffit à faire passer l’émotion, le temps d’une chanson, le temps d’une évasion. desinvolt.fr

————————–

1   La barre est dure 1:52
2   Allo Paris 2:46
3  Je marche seul 1:59
4   Sacré Cœur 2:37
5   Chacun sa peine 2:22
6   15 ans du matin 2:31
7   La vie c’est pas du gâteau 3:09
8   Julie 3:34
9   Allez viens 2:29
10 Toujours quand tu dors 2:30
11  Au creux de ton bras 3:16
12  Le Monde entier 2:35
13  La Lune 3:30
14  On boira de la bière 4:06
15  Trop de silence 2:58

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s