Sleepy John Estes – The legend of …


estes1

  • CRITIQUE/

Que la route fut longue et fastidieuse pour ce « Monsieur » qui finira sa vie dans une misère totale et absolue. Combien de gens viendront arpenter les chemins boueux de sa région afin de rencontrer cette icône incontournable du blues, alors qu’il est aveugle et vit dans la misère dans une cabane en bois ?

Sa musique, parfois appelée  « Hobo blues », dégage un chant un peu pleurnichard, comme un Farid El Hatrache à la sauce afro-américaine mais n’est pas une musique quelconque, elle est considérée fine et drôle.

Même si le style en lui-même n’a rien de très original, il est transcendant, et définit parfaitement ce sentiment propre et profond qu’est le blues, dans toute sa dimension intemporelle et sociale.

Encore un artiste oublié de plus . Vive le blues ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Rats in my kitchen……

I’d been well warned……

————————–

John Adam Estes dit, Sleepy John Estes, était un chanteur, guitariste de blues américain, né le 25 janvier 1899 ou 1904 et décédé le 5 juin 1977.

Biographie
Il nait à Ripley dans le Tennessee. En 1915 son père qui était métayer et jouait un peu de guitare, déménage à Brownsville (Tennessee). Peu de temps après il est blessé à l’œil droit par une pierre : sa vue en sera pour toujours affectée. Adolescent, il travaille dans les champs, mais il commence à jouer dans les parties et les pique-nique dès 1919. Il est souvent accompagné de l’harmoniciste Hammie Nixon et du guitariste et mandoliniste Yank Rachell. Il continuera à jouer avec ces deux musiciens pendant plus de 50 ans.
Il enregistre ses premiers morceaux à Memphis en 1929 dans une session dirigée par Ralph Peer pour Victor Records. Il enregistrera par la suite pour Decca et Bluebird. Ses enregistrements ont lieu jusqu’en 1941. Il ne fera ensuite qu’une brève apparition dans les studios Sun en 1952 avant d’être redécouvert par Bob Koester et Samuel Charters en 1962. Il est alors devenu complètement aveugle et vit dans une extrême pauvreté. Il reprend une activité musicale à partir de cette date et participe notamment à la tournée de l’American Folk Blues Festival en 1964.

Modeste guitariste, Sleepy John Estes est un excellent chanteur, doté d’un style vocal de « pleureur » très particulier et ses textes sont empreints d’un humour ravageur plein de finesse.
Plusieurs de ses titres ont été repris par Muddy Waters, Elvis Presley. Son Milk Cow blues a été remanié et chanté par Eddie Cochran dans une version très personnelle.
Il meurt le 5 juin 1977 à Brownsville. Wikipédia.

« Sleepy » John Estes est retrouvé par hasard par le photographe David Blumenthal qui prépare, à cette époque, un documentaire dans la région. Blumenthal alerte Robert Koester qui part à sa rencontre à Brownsville et lui propose de se produire dans quelques universités de la région de Chicago. Ses prestations gorgées de feeling séduisent le jeune public présent. Koester lui propose également d’enregistrer à nouveau. Mais, John ne veut retourner en studio qu’avec son fidèle ami Hammie Nixon. Il part, donc, le chercher pour le ramener à Chicago. Koester entoure les deux hommes d’Ed Wilkinson (basse) et de John « Knocky » Parker (piano). Après dix ans sans entrer dans un studio, John livre une belle prestation reprenant ses vieux classiques avec flamme et inspiration (« Stop that thing », « Divin’ duck blues », « Married woman blues », « Milk cow blues », « I’d been well warned »). Toutefois, l’ensemble ne se hisse pas au niveau de ses enregistrements d’avant-guerre mais reste parfaitement exécuté. Cet album demeure, en tous les cas, un disque historique sur le retour d’un très grand bluesman. http://www.blues-sessions.com

————————–

1 Rats In My Kitchen
2 Someday Baby
3 Stop That Thing
4 Diving Duck Blues
5 Death Valley Blues
6 Married Woman Blues
7 Down South Blues
8 Who’s Been Telling You, Buddy Brown
9 Drop Down Mama
10 You Got To Go
11 Milk Cow Blues
12 I’d Been Well Warned

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s