Nigéria : Rock special


  • CRITIQUE/

C’est le mois des compilations, et voilà encore une pépite du genre, venant d’un pays où la musique exulte : le Nigéria !

Au même titre que la musique cubaine a inspiré la musique d’Afrique de l’ouest des années 50/60, les années 60/70 s’inspireront de la déferlante rock psychédélique venant des pays anglo-saxons. Même si les rythmes sont très ancrés dans la culture musicale forte du Nigéria (highlife, afrobeat…), comme nous l’avons déjà vu avec Fela, ils se laissent ici s’imposer le son exacerbé des années 70 à coup d’orgue, de guitare saturée, de pédale wah-wah… etc.  Ces morceaux sont ici beaucoup plus courts dans un format plus rock.

« Soundway » est un excellent label de musique moderne africaine, ce disque vous donne un aperçu de sa richesse. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Full album……

————————–

Fin 60, une connexion musicale se créée entre les scènes afro-américaine et ouest-africaine. Et la musique africaine attire la scène british rock. Traffic accueille le percussionniste nigérian Rebop Kwaku Baah. Jimi Hendrix invite le percussionniste Rocky Didzornu en jam session. Jade Warrior reçoit les membres d’Assagai en studio. Ginger Baker quitte tout juste Blind Faith et lance Ginger Baker’s Air Force. Formation mêlant afro-fusion, jazz-rock et rock-progressif qui tournait dans les mêmes festivals que Demon Fuzz.

Cette scène reste encore méconnue de nos jours. Aucune n’a été programmée dans de grands festivals comme l’Ile de Wight en 1970. Les grandes majors minimisaient déjà les risques financiers. Mais ces groupes n’étaient pas inconnus du milieu. L’an dernier, Paddy Corea, arrangeur de Demon Fuzz, me déclarait : « on tournait avec Moody Blues, Yes, Ginger Baker, Mungo Jerry, Coloseum, Who ». « Après 1969, nous avons également inspiré une nouvelle vague de groupes comme Spear, Cymande, Protoplasm, Batti-Mamselle, Assagai, Noir, The New-Tonics, Osibisa… ».

Soutient très actif, Ginger Baker, ex-batteur des Cream., contribua au succès de Fela Kuti et Osibisa. Miles Cleret compile le psychédélique rock nigérian influencée de Cream et Santana avec Nigeria Rock Special. Janvier 1970, après trois ans de guerre du Biafra, les énergies se libèrent au Nigeria, les ponts de la vague psychédélique sont jetés. Année de son premier voyage à Lagos, Baker invite Joni Haastrup (ex-Orlando Julius et futur Mono Mono) dans la tournée européenne et US du Ginger Baker’s Air Force. Baker fonde le groupe Salt, par la suite BLO, et aménage un studio à Lagos en novembre 1971. Label : Soundway / Nocturne. Lillelanuit.com

————————–

1 Adieu Ofege 4:12
2 More Bread to the People Action 13 3:10
3 In the Jungle Hygrades 3:09
4 Odenigbo The Wings 3:49
5 Eniaro Ofo The Black Company 6:09
6 Ku Mi Da Hankan The Elcados 5:06
7 Kenimania Ken Okulolo MonoMono 4:37
8 Finger Toe Tabukah ‘X’ 5:24
9 Acid Rock The Funkees The Funkees 2:54
10 Cotocun Gba Gounke Colomach 2:54
11 Another Man’s Thing Joe King Kologbo & His Black Sound 4:09
12 Freaking Out Question Mark 4:08
13 Igba Alusi Original Wings 7:02
14 Omoba d’Eru Ri Tunji Oyelana Tunji Oyelana 5:46
15 Chant to Mother Earth Mike « Gbenga » Odumosu Blo I 6:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s