Titi Winterstein quintet – The best of


  • CRITIQUE/

Titi Winterstein est l’incarnation même du quintet de jazz Sinti allemand, ce qui équivaut aux cousins français d’Outre-Rhin appelés Manouche d’où provient le plus grand guitariste de tous les temps : Django Reinhardt !

La musique rom en Allemagne est encore très inspirée de leurs cousins tsiganes plus à l’Est. On utilise la langue tsigane pour le chant et l’accordéon, des intro violon à n’en plus finir, très tristes. Le style manouche français est plus sobre et s’inspire plus des thèmes de jazz américain.

Titi Winterstein fait partie des grandes familles du genre, les Reinhardt, les Weiss ou les  Schmitt, ces familles victimes de l’épuration ethnique promulguée par les nazis pendant la 2ème guerre mondiale. Ironie du sort : pour certains, le pire fut évité grâce à leur statut de musiciens.

De plus en plus de musiciens français non roms pratiquent cette musique, mais n’oublions pas qu’en France le jazz manouche fait partie intégrante de notre culture, que cela ne déplaise à certains.

Ce violoniste est magistral, enfant prodige il tournera avec les plus grands groupes du genre Häns’che Weiss quintet, Schnuckenack Reinhardt… Avant de créer sa propre formation en quintet. La virtuosité n’est pas le seul apanage de celui-ci, il y a la poésie, la finesse et surtout cette transmission intacte de cette culture rom. Ce best-of en est la preuve ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

OPani Naschella……

Ojinee Tu Kowa Ziro……

Maro Djipen……

————————–

Titi Winterstein

Violoniste, 1956 – 2008

Après toutes ces années de tournées, de disques et de concerts, Titi Winterstein n’a rien changé à son mode de vie. 
Il continue a voyager en caravane d’avril à octobre, suivant ainsi les traces de son père. En mémoire de la tragédie infligée à son peuple par le régime nazi, les gitans se rassemblent souvent sous une tente pour prier… ensemble.

Origines

Titi Winterstein est né à Breisgau (Allemagne) en 1956. 
Son père Tokeli et son oncle ont pendant la guerre enduré l’abomination de la déportation et des camps nazis d’Auschwitz et de Buchenwald. Ils sont les uniques survivants d’une famille de 50 personnes.

Apprentissages

A 8 ans, Titi apprend les rudiments du violon avec son père. Il monte une première fois sur scène un an plus tard, à l’occasion d’une fête commémorant la fin d’un pélerinage gitan (Illingen, Saarland). Il y rejoue à ce même pélerinage en 1969 à l’âge de 12 ans, et étonne, éblouit le public en jouant des standards du swing de Schnuckenack Reinhardt. Ce dernier enregistrera d’ailleurs son premier album Musik Deutscher Zigeuner deux mois plus tard.

Das Häns’che_Weiss Quintett

En 1972, les choses deviennent sérieuses. Häns’che Weiss vient juste de former un quintet à cordes et il demande à Titi alors agé de 15 ans de les rejoindre. La presse encensera largement ce quintet, et notament le jeune violoniste désormais présenté comme un enfant prodige. Le quintet est formé, outre Titi au violon et Häns’che à la guitare solo, par Holzmanno et Ziroli Winterstein aux guitares d’accompagnement et Hojok Merstein à la contrebasse qui de part son âge et son caractère assure également le rôle de manager du groupe. Le quintet enregistrera cinq albums, avant que le guitariste Holzmanno Winterstein ne soit remplacé par Lulu Reinhardt.
Ces cinq années passées avec le quintet d’Häns’che Weiss ont été formatrices pour Titi. Le groupe tournera beaucoup en Europe. L’un des plus mémorable moment de leur tournée fût lorsqu’ils jouèrent aux côtés du trio de Stéphane Grappelli, les concerts se finissant en jam-sessions endiablées présentant les deux violonistes, pour le plus grand plaisir du public.
Le cinquième disque du quintet, Fünf Jahre Musik Deutscher Zigeuner, remporta un prix important en Allemagne : le Deutscher Schallplattenpreis. A l’issue de ce prix, Häns’che Weiss quitte le groupe.

D’un quintett l’autre
Le Titi_Winterstein Quintett est officiellement crée le 14 mai 1978 à l’occasion du « Festival der Jugend » à Dortmund.
 Titi à alors 21 ans, et le groupe accueille le pianiste Silvano Lagrène.

Cette même année est réalisé un documentaire de 45 minutes pour la télévision, Saitenstrassen, qui montre un portrait des musiciens et de leur famille au cours de leurs voyages d’été. Titi Winterstein réalise également son premier LP avec le harpiste Lee Reed en invité. Un second documentaire est filmé en 1979 au Festival de Darmstadt présentant le quintet.

Ils participent aussi à une pièce de théâtre à Stuttgart. I Raisa, le second album est enregistré en 1980.
Après cinq années de tournée non-stop, le groupe enregistre son troisième album : Djinee To Kowa Ziro en 1985. L’accordéoniste Klaus Bruder, le bassiste Peter Gropp et le guitariste Geisela Reinhardt (le jeune frère de Lulu) ont rejoint le groupe. On peut noter également les membres du groupe sont très actifs dans la défense des droits des Tziganes et Roms, en militant notament dans un gigantesque mouvement intitulé « Grüne Raupe » qui défend les droits de l’homme.
 En 1987, le quintet enregistre Le magnifique Live mit Vanessa & Sorba, présentant Vanessa Merstein et Sorba Kwiatowski, deux musiciens venus de Pologne qui apportent des chansons rom d’Europe de l’Est.
 En 1988, le groupe apparait dans la série télévisée « Tatort », dans un épisode intitulé Armer Nanosh !

En 1989, ils jouent au « World Festival 89 » à Atlanta, Georgie, USA.
 En 1993, Titi joue avec Yehudi Menuhin dans un festival à Brussels intitulé « All the World’s Violins ». Il est sollicité par Arte pour participer à un documentaire sur la culture des communautés gitanes et juives.
 En 1994 parait l’album Maro Djipen qui permet de réentendre le pianiste Silvano Lagrène.
Une très bonne compilation est également sortie en 1999 (série Starportrait)
Décès le 14 juin 2008 (librement adapté des liner notes de Maro Djipen). Django station

————————–

1. Hunn,OPani Naschella
  2. Indifference
  3. Limehouse Blues
  4. Ojinee Tu Kowa Ziro
  5. I’ve Found A New Baby
  6. Valse A Jesaja
  7. Tschorn Kellel
  8. Hej Delare
  9. Some Of These Days
  10. Ungertjkko Baschepen
  11. Amoureux
  12. Ich Liebe Die Sonne Den Mond Und Die Sterne
  13. Ain’t Misbehavin
  14. Tzigannotschka
  15. Valse Des Voyageurs
  16. Maro Djipen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s