David Bowie – Ziggy stardust


  • CRITIQUE/

Des Spiders from Mars, groupe mythique que Bowie mit en scène au début des années 70, il ne reste plus de vivant que le batteur Mick Woodmansey.

Et c’est ce même batteur qui a compris le 3 juillet 1973, lors du concert sur la scène de l’Hammersmith de Londres, qu’il allait être bientôt au chômage quand Bowie annonce avant de chanter Rock’n’ roll suicide qu’il arrête le personnage de Ziggy Stardust.

Ce disque marque la consécration de Bowie, musicalement et esthétiquement, car ces morceaux sont à jamais gravés dans la conscience collective du rock. Celle de milliers d’adolescents et surtout d’adolescentes qui voient naître dans les seventies ce personnage haut en couleur, original et provocateur, inspiré par l’icône rock’n’roll Vince Taylor, entretenant le rapport entre apogée et déchéance.

Ce personnage touchant et surréaliste montre aussi la manière dont Bowie, tout au long de sa carrière, se remettra en question en acceptant son statut d’icône mais en sachant aussi le détruire quand il l’estimera.

Un madeleine de Proust à jamais, au gout acidulé ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

full album……


The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, souvent abrégé en Ziggy Stardust, est le cinquième album de David Bowie sorti en 1972.

Histoire
L’album atteignit la cinquième place des charts au Royaume-Uni et la 75e au Billboard. En 2006, le magazine Time l’inclut dans sa sélection des 100 plus grands albums de tous les temps. Dans le classement des 500 meilleurs albums de tous les temps établi par le magazine Rolling Stone l’album est classé trente-cinquième.

Il s’agit d’un concept album à la trame assez vague. Bowie y incarne Ziggy Stardust, star androgyne du futur, accompagné par les Spiders from Mars, groupe composé du guitariste Mick Ronson, du bassiste Trevor Bolder et du batteur Mick Woodmansey. Rick Wakeman au clavecin et Dana Gillespie aux chœurs sont venus prêter main forte à David sur la chanson It Ain’t Easy.

Ziggy Stardust est un personnage fictif conçu et interprété par David Bowie au début des années 1970.
Le personnage, icône du glam rock, est au centre de l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, sorti en 1972, qui relate de manière imprécise son histoire : celle du messager humain d’une intelligence extraterrestre cherchant à transmettre à l’humanité, qui n’a plus que cinq années à vivre, un message d’amour et de paix, mais qui finit par être détruit par ses propres excès.
Bowie a déclaré que Ziggy Stardust s’inspirait essentiellement de Vince Taylor. Son nom provient du Legendary Stardust Cowboy, un chanteur de psychobilly du même label que Bowie (Mercury).

Description et historique
En 1972, lors des tournées de promotion de l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, David Bowie se présente sur scène comme Ziggy Stardust, arborant une nuque longue teinte en rouge et des costumes extravagants, tandis que ses musiciens (le guitariste Mick Ronson, le bassiste Trevor Bolder et le batteur Mick Woodmansey) sont les Spiders from Mars.
Bowie écrit son album suivant, Aladdin Sane, durant sa tournée américaine ; il le décrit comme « Ziggy en voyage aux États-Unis ».

Ziggy disparaît en 1973 : le 3 juillet, Bowie « tue » son personnage sur la scène de l’Hammersmith Odeon, annonçant « c’est non seulement le dernier concert de la tournée, mais aussi le dernier concert qu’on fera » juste avant d’entamer Rock ‘n’ Roll Suicide. Beaucoup croient alors que Bowie lui-même compte abandonner la musique. Ce dernier concert est retracé dans le film Ziggy Stardust and the Spiders from Mars réalisé par D.A. Pennebaker et sorti en 1973.

Sur Pin Ups, sorti en octobre 1973, Bowie est encore accompagné de Ronson et Bolder, et la pochette semble encore faire référence à Ziggy ; Bowie adopte une nouvelle identité, celle d’Halloween Jack, sur son album suivant, Diamond Dogs. WIKIPEDIA

————————–

1. Five Years 4:42
2. Soul Love 3:34
3. Moonage Daydream 4:39
4. Starman 4:13
5. It Ain’t Easy 2:57
6. Lady Stardust 3:19
7. Star 2:38
8. Hang On to Yourself 2:38
9. Ziggy Stardust 3:13
10. Suffragette City 3:24
11. Rock ‘n’ Roll Suicide

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s