Mississippi John Hurt – The immortal


  • CRITIQUE/

Voici le 2ème disque de Mississipi John Hurt, enregistré chez Vanguard, qui est sorti juste après sa mort.

Un album d’enregistrements réalisés pendant les 3 dernières années de la vie du bluesman. Entre les différentes prestations live dûes au revival blues de la fin des années 60 et les enregistrements, Mississippi John Hurt prend enfin conscience de sa notoriété, bien loin de sa vie passée d’ouvrier agricole.

Excepté 3 reprises, ce sont les compositions du guitariste qui compose ce disque posthume. Le jeu de guitare et la voix de Mississippi John Hurt arrêtent toujours autant le temps, par leur finesse et une générosité communicative, même si cette douceur, parfois, vient nous faire oublier qu’il s’agit de blues. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Since I’ve Laid My Burden Down ….

Tender Virgins….

Lazy Blues….

Keep On Knocking….


C’est le deuxième album de la musique de John Hurt à être publié sur Vanguard Records, après le célèbre album « Today ! Il est sorti en 1967, l’année qui a suivi la mort de John à la fin de l’année précédente et faisait partie du vaste enregistrement qu’il avait réalisé dans ses dernières années, lorsqu’il avait atteint les soixante-dix ans. Dans les dernières années, en 1963-6, John a donné de nombreux concerts et s’est produit dans de nombreux clubs, tout en terminant un enregistrement qui avait repris ses débuts dans les années vingt. Les talents de l’homme sont adoptés par toute une nouvelle génération, à son grand amusement et sans doute à son grand désarroi. L’histoire de sa redécouverte peut être consultée plus en détail sur ce site, mais il suffit de dire qu’il a assez bien réussi à s’adapter au changement soudain de la vie agricole qu’il avait suivie pendant plusieurs décennies. En effet, les notes de cette réédition rédigées par son ami Dick Waterman dressent un portrait délicieusement engageant d’un homme profondément religieux et sympathique qui a gardé un œil sur lui jusqu’à la fin.

Sur les treize titres présentés ici, trois sont des chansons traditionnelles qui auraient été bien connues du public : « Since I’ve Laid My Burden Down », « Moaning The Blues » et « Nearer My God To Thee ». Les autres sont des chansons de John, bien que certaines aient bien sûr des racines dans de nombreux coins de la tradition folk et blues. Parmi elles, l’histoire de Stagolee se distingue, car John met en garde les auditeurs contre les agissements de ce méchant homme. C’est une chanson qui a réapparu sous de nombreuses formes connexes au fil des ans, mais la lecture de cinq minutes et demie du conte par John est définitive. Le jeu de guitare syncopé et unique de John est évident tout au long de la chanson, et nous pouvons particulièrement apprécier le troisième morceau, « Stocktime », qui est un joli instrumental chantant jusqu’à un bref chant vers la fin. Le jeu de John est généralement reconnu comme l’un des facteurs clés du développement de l’école de guitaristes John Fahey qui allait bientôt voir le jour. Il joue généralement en solo, mais sur deux morceaux, « Moaning The Blues » et « Monday Morning Blues », il est rejoint ici par le superviseur de production Patrick Sky à la deuxième guitare.

Il y a des moments où la beauté et la délicatesse de la guitare de Hurt contredisent le sujet des chansons, comme sur l’angoisse de l’histoire de « Hop Joint », la traditionnelle « Woke up this morning… » démission de Monday Morning Blues ou le titre lié au whisky « I’ve Got The Blues And I Can’t Be Satisfied ». Sur tous ces titres, John traite de la douleur dans les chansons dans un style qui suggère que l’homme est en fait détendu et heureux de son sort. L’inclusion de l’humour doux de « The Chicken » souligne encore ce point. L’ensemble de l’emballage porte la balise Immortal de son titre en des termes très clairs. Bien que le monde n’ait plus l’homme, nous pouvons continuer à nous réjouir de sa musique. Ace record

————————–

1 Since I’ve Laid My Burden Down 2:43
2 Moaning The Blues 3:15
3 Buck Dance 2:02
4 Lazy Blues 1:27
5 Richland Women Blues 4:00
6 Tender Virgins 2:55
7 Hop Joint 2:07
8 Monday Morning Blues 3:55
9 I’ve Got The Blues And I Can’t Be Satisfied 2:47
10 Keep On Knocking 2:05
11 Chicken 1:05
12 Stagolee 5:33
13 Nearer My God To Thee 3:25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s