King Stitt – Reggae fire beat

Poster un commentaire

10 janvier 2021 par OC


.CRITIQUE/

Cette compilation sortie en 1996 est une rétrospective du travail de King Stitt, entre 1969 et 1973.

Dee-Jay diffusant de la musique américaine dans la rue dans les années 50, King Stitt devient l’un des collaborateurs du célèbre producteur de reggae Sir Coxone Dodds, (créateur du label Studio One ). Il se fera remarquer grâce à sa manière de danser et commencera sa carrière de DJ.

Né avec une déformation faciale, au niveau de la bouche, King Stitt se fera appelé « the ugly man ». Sa voix déformée par son handicap fera l’attraction de ses premiers shows ; mais la qualité de ses prestations le hissera rapidement comme l’un des pionniers des DJ, cela 20 ans avant leur apogée ! Enregistrés par Clancy Eccles, ce sont les morceaux « Herbsman shuffle » et « Fire corner » qui le font connaitre en Angleterre sur le label Trojan, ce qui démarre l’ère des DJ..

En 2015, Bruno Blum, spécialiste français de reggae, ré-édite des dubs des albums reggae de Gainsbourg avec la version de « la beauté cachée  » chanté par the Ugly man lui-même.

Découvrez vite cet ambianceur décidément pas comme les autres ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Herbsman shuffle..

Fire corner…


King Stitt (né Winston Sparkes en 1940 à Kingston, et mort le 31 janvier 2012, est connu comme étant un des premiers DJ de la scène reggae.

Biographie
Deejay au micro du sound system Downbeat depuis 1950, Count Machuki le remarqua lors d’une soirée parce qu’il dansait d’une façon spectaculaire et lui demanda s’il voulait s’essayer à la sélection des disques, et au micro. Né avec une malformation faciale, Stitt en a fait sa marque: tirant profit de l’attrait que les insulaires avaient pour les westerns, il se fit appeler le laid (The Ugly One), par allusion au film de Sergio Leone Le Bon, la Brute et le Truand (The Good, the Bad, and the Ugly). Au départ, les gens venaient à ses soirées pour vérifier s’il était réellement laid. Il diffuse du jazz, du rock and roll noir et du rhythm and blues dans le style shuffle, puis du ska à partir de 1961. Stitt est couronné « King » par la foule en 1963 lors d’un clash de sound systems. Par la suite, il est devenu DJ sans avoir besoin de jouer de son handicap, récupérant les idées des DJ de Miami et de la Nouvelle-Orléans diffusées sur les ondes radio en Jamaïque. Avec l’arrivée du rocksteady, puis du reggae en 1968, il poursuit sa carrière.

C’est au sound system Downbeat de Coxsone qu’il officie jusqu’à sa fermeture en 1968, Clement « Coxsone » Dodd préférant se consacrer à la production d’enregistrements. Le jeune producteur Clancy Eccles enregistre alors la voix de King Stitt sur une rythmique pré-existante, et autorise les disques Trojan à Londres à exploiter en licence ce morceau, « Fire Corner », en 1969. Le 45 tours a du succès en Grande-Bretagne, ainsi que « Herbsman Shuffle », et lance la mode des deejays jamaïcains, un style vocal jusque-là réservé aux performances en direct au micro sur les pistes de danse. Ce genre deejay connaît un énorme succès en Jamaïque dès 1970, avec en particulier les disques de U Roy, Dennis Alcapone, King Sporty, I Roy, Big Youth et Dillinger au début des années 1970, qui comme King Stitt comptent parmi les premiers rappeurs enregistrés de l’histoire. Ils utilisent pour l’essentiel des accompagnements qui sont des chansons remixées en versions instrumentales. Le remixage (ou dub) et le rap ont ainsi été créés, développés et perfectionnés en Jamaïque.

En 1973 le DJ et MC jamaïcain Kool Herc lancera ce style dans le quartier du Bronx à New York, et après une période de gestation le rap connaîtra le succès qu’on sait à partir de 1979.

Après quelques 45 tours dans son style suranné, King Stitt retournera à l’obscurité dans les années 1970, mais continuera à travailler chez Studio One, la maison de disques de Clement Dodd. . Wikipedia

————————–

1.King Alpha
2.Dance Beat 1
3.Jump For Joy
4.Soul Language
5.Herbsman Shuffle
6.Lick It Back
7.Lee Van Cleef
8.On The Street
9.Vigorton Two
10.Oh Yeah
11.Fire Corner
12.I For I
13.In The City
14.Rub A Dub
15.Sound Of The 70’s
16.Christmas Tree
17.King Of Kings
18.Queen Omega

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par e-mail des nouvelles publications.

Rejoignez 111 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

24 janvier 2021
3 jours restants.

Archives

sur téléphone

Stats

  • 28 943 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2021
%d blogueurs aiment cette page :