John Lee Hooker – It serve you right to suffer

Poster un commentaire

10 avril 2022 par OC


.CRITIQUE/

John Lee Hooker sort ce 21ème album chez Impulse, label de jazz connu grâce au saxophoniste John Coltrane. Bob Thiele, le boss du label, lui mettra à disposition des musiciens à la fibre plutôt jazz.

John Lee Hooker est un monument du blues et de la musique du 20ème siècle, il est au blues ce que Miles Davis est au jazz ; son jeu de guitare et sa voix en font un esthète incontournable du blues connu de tous. Maintes fois copié, il sera la source de nombreuses carrières musicales…

Ce disque commence avec « Shake it up baby » qui nous installe sur un tempo soutenu, pour suivre avec un « Country boy » plus apaisé et tout en finesse. Cet artiste majeur de la scène aura une carrière très longue qui se terminera début des années 2000.

John Lee Hooker forever ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

full album……

It Serve You Right to Suffer est un album du chanteur, compositeur et guitariste de blues John Lee Hooker, sorti sur le label Impulse Records au début de 1966 (catalogue 9103). Il faisait partie de l’éphémère division de musique folk d’Impulse, dont le slogan, adapté de leur promotion du jazz, était  » la nouvelle vague de folk est sur Impulse ! « .

Signé sur le label mère d’Impulse, ABC Records, c’est le seul album que Hooker a fait pour le label de jazz. Le producteur Bob Thiele a associé Hooker à des musiciens de session possédant tous un pedigree jazz, offrant ainsi un cadre unique à sa musique. Les chansons publiées sont un mélange de nouvelles compositions et de reprises de chansons que Hooker avait déjà enregistrées, et comprennent une reprise du tube Motown de Barrett Strong de 1959, « Money (That’s What I Want) ».

L’album a été réédité sur disque compact par MCA Records le 27 juillet 1999.

John Lee Hooker, né le 22 août 1917 à Clarksdale (Mississippi, États-Unis), et mort le 21 juin 2001 à Los Altos (Californie, États-Unis), est un guitariste et chanteur de blues américain. Son style, unique et authentique à la fois, en a fait l’un des artistes les plus importants de cette musique, et son influence sur le blues rock et le rock durant tout le XXe siècle est considérable.

Parmi ses titres les plus connus : Boogie Chillen (1948), I’m in the Mood (1951) et Boom Boom (1962), les deux premiers s’étant classés no 1 dans les charts (diagrammes des ventes) R&B du Billboard magazine. En France, Shake It Baby a remporté un certain succès en 1963 et a longtemps fait danser dans les boums ou surboums des années 1960.

John Lee Hooker entre au Rock and Roll Hall of Fame en 1999

wikipedia

                ————————–
 1 « Shake It Baby » – 4:23
2 « Country Boy » – 5:42
3 « Bottle Up & Go » – 2:27
4 « You’re Wrong » – 4:22
5 « Sugar Mama » – 3:15
6 « Decoration Day » – 5:11
7 « Money » – 2:26
8 « It Serves You Right to Suffer » – 5:15

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 139 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

9 octobre 2022
3 jours restants.

Archives

Commentaires récents

Bogosse76 dans Patrick Coutin – Co…
Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…
OC dans TC Matic- Choco

sur téléphone

Stats

  • 40 829 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2022
%d blogueurs aiment cette page :