Newport Folk Festival – Best Of The Blues 1959 – 68

Poster un commentaire

19 juin 2022 par OC


.CRITIQUE/

Cette compilation de 3 disques sortis en 2001, immortalise les meilleurs moments du Newport Blues Festival entre 1959 et 1968.

La plupart de ces bluesmen ont commencé leur carrière dans les années 30. Mais c’est dans cette ébullition des années soixante, où le jazz et sa modernité arrive à leur apogée et où les mouvements Rock et Pop sont au zénith de leur créativité, qu’est porté un intérêt à la source de toutes ces musiques : le Blues.

Cette musique est apportée en Europe par des artistes comme Eric Clapton ou John Mayall et même si elle est un peu oubliée aux États-Unis, ce revival du Blues impose naturellement le festival à Newport dans le Rhode Island. De grands noms du blues y joueront : Mississippi John Hurt, Skip James, Bukka White, Son House, Mississippi Fred McDowell, Robert Pete Williams… etc.

Tous ces bluesmen joueront pendant plusieurs années devant un parterre de jeunes blancs médusés. Comme face à un Skip James qui jouera bouffi par la cortisone à cause d’un cancer, ou Mississippi John Hurt (d’ailleurs sur la pochette du disque) arborant un badge d’invité (le staff n’ayant plus de badge artiste à lui donner).

D’ailleurs, quand les organisateurs du festival allèrent chez Mississippi John Hurt pour lui demander de participer au festival (il n’avait plus joué depuis des décennies), il avait pensé que les 2 blancs sur le perron de sa porte étaient des agents du FBI venus l’arrêter !

Un album enregistré pour la postérité. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

full album……

Newport Folk Festival : Best of the Blues 1959-1968 présente des performances en direct de plusieurs des meilleurs joueurs de blues de l’époque. De Skip James à Mance Lipscomb en passant par Memphis Slim, ces musiciens jouent un blues essentiellement acoustique devant un public enthousiaste. Sur le premier disque, l’ensemble de six chansons de Mississippi John Hurt est remarquable. Le fingerpicking piémontais et les voix résonnantes soulignent « Sliding Delta », « Candy Man » et « Pallet on Your Floor ». Muddy Waters livre de belles versions de « Walkin’ Blues » et « I Can’t Be Satisfied », mais sa guitare acoustique n’a pas le punch grossier qui parfume habituellement son blues. Néanmoins, ces chansons permettent une comparaison intéressante avec son travail électrique. Sur le deuxième disque, le révérend Gary Davis interprète « Samson & Delilah » et « I Won’t Be Back No More ». Brownie McGhee & Sonny Terry offrent un ensemble entraînant, comprenant une version inédite de « Drink Muddy Water ». Leur dynamique « Key to the Highway » prouve une fois de plus que le blues peut parfois être joyeux, tandis que « My Baby Done Changed the Lock on the Door » rappelle qu’il faut garder un œil sur sa petite amie et son meilleur ami. Lightnin’ Hopkins apporte une touche urbaine ainsi que – aussi choquant que cela puisse être – une guitare électrique. Toujours décontracté et détendu, il y a quelque chose d’intemporel dans son interprétation de « The Woman I’m Loving, She’s Taking My Appetite » et « Baby Please Don’t Go ». Comme John Lee Hooker, son timing et son approche lui sont propres. De nombreux musiciens comme Son House sont sortis de l’ombre grâce au renouveau du folk, et la valeur historique de cette musique ne peut être surestimée. Avec près de trois heures de musique et un public en direct, c’est aussi la meilleure chose à faire que d’avoir été à Newport pendant ces années passionnantes. Ces disques sont vivement recommandés à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au blues acoustique. . Allmusic

                ————————–
1-1 Mississippi John Hurt– Sliding Delta 3:30
1-2 Mississippi John Hurt– Candy Man 2:32
1-3 Mississippi John Hurt– Coffee Blues 2:54
1-4 Mississippi John Hurt– Stagolee 3:21
1-5 Mississippi John Hurt– Here I Am Lord Send Me 3:54
1-6 Mississippi John Hurt– Pallet On Your Floor 3:18
1-7 Skip James– Devil Got My Woman 3:19
1-8 Skip James– Hard Time Killing Floor 2:17
1-9 Son House– Preaching Blues 3:52
1-10 Son House– Death Letter Blues 4:00
1-11 Son House– Empire State Express 3:52
1-12 Son House– Son Blues 6:30
1-13 Bukka White– Aberdeen Mississippi Blues 4:47
1-14 Mississippi Fred McDowell*– Louise 2:40
1-15 Mississippi Fred McDowell*– If The River Was Whiskey 2:34
1-16 Muddy Waters– Walkin’ Blues 4:05
1-17 Muddy Waters– I Can’t Be Satisfied 3:21
Country Blues 54:47
2-1 Robert Pete Williams– Levee Camp Blues 5:22
2-2 Robert Pete Williams– Midnight Boogie 3:25
2-3 Robert Pete Williams– On My Way From Texas 3:48
2-4 Mance Lipscomb– Freddie 1:53
2-5 Mance Lipscomb– So Different Blues 2:32
2-6 Mance Lipscomb– God Moves On The Water (The Sinking Of The Titanic) 2:32
2-7 Jesse Fuller– San Francisco Bay Blues 2:48
2-8 Jesse Fuller– I Double Double Do Love You 2:41
2-9 Reverend Gary Davis*– Samson & Delilah 3:36
2-10 Reverend Gary Davis*– I Won’t Be Back No More 3:40
2-11 Brownie McGhee & Sonny Terry– Intro / The Train Is Leaving 6:46
2-12 Brownie McGhee & Sonny Terry– Drink Muddy Water 2:52
2-13 Brownie McGhee & Sonny Terry– Long Gone 2:59
2-14 Brownie McGhee & Sonny Terry– Key To The Highway 3:52
2-15 Brownie McGhee & Sonny Terry– My Baby Done Changed The Lock On The Door 2:39
2-16 Sleepy John Estes– Clean Up At Home 2:59
Urban Blues 57:00
3-1 Lightnin’ Hopkins– The Woman I’m Loving, She’s Taken My Appetite 3:08
3-2 Lightnin’ Hopkins– Baby Please Don’t Go 2:46
3-3 Lightnin’ Hopkins With Samuel Lay*– Shake That Thing 1:41
3-4 John Lee Hooker With Bill Lee (2)– Tupelo 3:14
3-5 John Lee Hooker With Bill Lee (2)– Bus Station Blues 3:16
3-6 John Lee Hooker– Let’s Make It 2:40
3-7 John Lee Hooker– Great Fire Of Natchez 4:58
3-8 John Lee Hooker– Boom Boom 3:00
3-9 John Lee Hooker– I Can’t Quit You Baby / Stop Now Baby 2:31
3-10 Memphis Slim– How Long 3:24
3-11 Memphis Slim– Black Cat Crossed My Path 2:48
3-12 Memphis Slim– Harlem Bound 1:39
3-13 Memphis Slim– Piano Instrumental 2:10
3-14 Muddy Waters & Otis Spann– Blow Wind Blow 3:10
3-15 Muddy Waters & Otis Spann– Flood 4:48
3-16 The Chambers Brothers– See See Rider 3:23
3-17 Paul Butterfield Blues Band*– Blues With A Feeling 3:58
3-18 Paul Butterfield Blues Band*– Born In Chicago 4:06

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 137 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

26 juin 2022
2 jours restants.

Archives

Commentaires récents

Bogosse76 dans Patrick Coutin – Co…
Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…
OC dans TC Matic- Choco

sur téléphone

Stats

  • 39 295 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2022
%d blogueurs aiment cette page :