Charles Mingus – Tonight at noon


  • CRITIQUE/

Ceci n’est pas une compilation mais le résultat d’un bric-à-brac éditorial entre deux chef-d’œuvre d’Atlantic : « The clown » et « Oh yeah », morceaux non parus sur les albums originaux, et heureusement car ces deux disques auraient été trop puissants !

Ce disque symbolise pour moi des sentiments qui dans le monde d’aujourd’hui semblent s’étioler avec le temps : la passion, le lyrisme, l’amour fou, la profondeur d’esprit, la force, la finesse, le risque, l’élégance, la liberté, la révolte…

Mingus avait emmené le jazz vers des contrées encore méconnues, précurseur du free jazz avec « Pythécantropus erectus » son premier opus chez Atlantic , il avait magnifié le blues dans « blues and roots » mais ce rendez-vous qu’il donne dans « Ce soir à midi » est bluffant par son exhaustivité émotionnelle, sa force de frappe musicale et sa douceur. 

A la première écoute, je ne vous le cache pas : j’ai pleuré.

Je n’irai pas par 4 chemins, c’est la session de 1961 avec Roland Kirk et Booker Ervin qui me touche particulièrement : Invisible lady, « Old » Blues for Walt’s Torin et Peggy’s blue skylight (ce dernier titre étant une des plus belles compositions du contrebassiste).

C’est un vrai cri d’amour qui est lancé ici, comme quand un chien nous lèche le visage parce qu’il nous aime. Mingus « châtie bien ceux qu’il aime », nous ne sommes jamais dans une posture passive, il n’y a pas de spectacle car nous sommes les propres acteurs de son univers.

Rien n’est gratuit : même si vous arrêtez le disque, vous ratez quelque chose…

Prenez une bonne claque par le maître. Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Tonight at noon……

Invisible lady……

« old » Blues for walt’s torin……

Peggy’s blue skylight……

 

————————–

Toonight at noon est un album du bassiste et compositeur de Charles Mingus sorti sur le label Atlantic en 1964. Il compile des titres enregistrés en deux sessions – les sessions 1957 qui ont produit The Clown et les sessions 1961 qui ont produit l’album Oh Yeah. Ces morceaux ont depuis été ajoutés aux rééditions de CD de leurs albums respectifs en tant que pistes bonus.

La critique Allmusic de Thom Jurek a récompensé l’album 3 étoiles en déclarant: « Alors que l’ancienne session propose à Mingus d’aller au blues via les harmoniques européennes et les approches mélodiques avec des tempos hard bop (notamment sur la chanson titre), cette dernière avec son élégance nocturne et les irrégularités spatiales ressortent plus comme une sorte d’exercice d’avant-garde à Ellington avec des harmonies sophistiquées qui laissent place aux marches langoureuses et au blues teinté de gospel … Malgré le fait qu’il s’agisse d’un album assemblé, il n’en reste pas moins magique. Wikipédia.

————————–

1 Tonight At Noon 5:58
2 Invisible Lady 4:49
3 Old Blues for Walt’s Torin 8:00
4 Peggy’s Blue Skylight 9:42
5 Passions Of A Woman Loved 9:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s