Culture Musical Club / Mila na Utamaduni – Bashraf

Poster un commentaire

22 septembre 2019 par OC


  • CRITIQUE/

Cette musique est le fruit des routes de la soie, des épices, et fait l’effet de boire un verre de lait avec un plat épicé et pimenté. J’ai déjà parlé de ce groupe dans le post évoquant la grande chanteuse de Zanzibar Bikidudé qui se faisait accompagner par le Culture Musical club dans une vidéo.

Zanzibar est composé de 97% de musulmans qui vivent avec d’autres communautés, visiblement dans un respect commun. Cette musique de tradition arabe des grands orchestres côtoie les traditions musicales africaines et celles jouées avec des instruments électriques.

L’apport de la touche africaine donne ainsi à cette musique savante une générosité, une chaleur et un supplément d’âme. Une pure merveille ! Ocollus

Cliquez pour écouter (ci-dessous)

Kakukataa Bayana….

Extraits
https://www.pointculture.be/mediatheque/musiques-du-monde/bashraf-taarab-instrumentals-from-zanzibar-mm4141


« Si la musique d’un groupe avait une odeur, le taarab du Culture Musical Club aurait celle d’un souk aux épices, d’un port…

d’une île pleine de couleurs.

Au large de l’Afrique, Zanzibar. L’île légendaire des princesses de pierres précieuses vue par l’Occident, des cours de sultans mais aussi des marchés d’esclaves. A l’image des mélanges qui lui donnent son parfum, entre Asie, Arabie, Afrique et Océan Indien, la musique de Zanzibar – aujourd’hui rattachée à la Tanzanie – brasse plusieurs cultures. Sur un fond à nette tendance orientale, le Culturel Musical Club emploie aussi bien le quanun, cithare jouée sur les genoux empruntée à la culture arabe, qu’un ensemble très présent de violons, violoncelles et contrebasse ou qu’une flûte indienne. De merveilleux choeurs de femmes, qui répondent aux solistes, donnent un zeste africain tandis que l’accordéon distille sa touche universelle. Quant à l’orchestre lui-même, il a débuté sa carrière en 1958 et est encore actuellement l’un des plus réputés de l’île. Une musique multicontinentale à écouter allongé, un verre de thé à la menthe à la main !!!  » Libération

————————–

1 Starehe (Comfort) 8:18
2 Maendeleo (Progress) 7:38
3 Subira (Patience) 6:57
4 Nakupenda (I love you) 7:34
5 Safar (Journey) 7:30
6 Wacha Yakufike (Wait until it gets you) 6:21
7 Kakukataa Bayana (S/he has turned you down) 7:26
8 Hukupata (You did not get) 9:54

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez 122 autres abonnés

Traduire, translate, traducir, 翻译, תרגם ,ترجمة

Prochain post

24 octobre 2021
7 jours restants.

Archives

Commentaires récents

OC dans Patrick Coutin – Co…
Bogosse76 dans Patrick Coutin – Co…
Lattlay Fottfoy dans Dogs – Walking shad…
Montigo Julio dans The Ethiopians – Engine…
maximemaillard dans Abbey Lincoln – Painted…

sur téléphone

Stats

  • 34 327 visites
©Copyright tous droits réservés disquesdumoi - 2015-2021
%d blogueurs aiment cette page :